Notre démarche qualité

Le patient est notre priorité

La Polyclinique de Picardie est engagée depuis plusieurs années dans une dynamique d’amélioration continue de la qualité et de la sécurité de la prise en charge des patients.
Les équipes médicales, soignantes et administratives mettent tout en œuvre pour assurer la meilleure prise en charge en termes de qualité, de sécurité et de respect des droits des patients.
Le patient est considéré comme un acteur à part entière dans sa prise en charge. L’objectif principal est donc de répondre et d’anticiper les besoins et les attentes des patients. La satisfaction des usagers représente notre priorité au quotidien.
La Polyclinique de Picardie a mis en place une démarche qualité centrée sur les prestations délivrées au patient et la sécurité des soins.

Les objectifs fixés sont les suivants :
  • Être à l’écoute des patients et veiller au respect de leurs droits.
  • Instaurer une culture qualité et gestion des risques auprès des équipes.
  • Sécuriser la prise en charge des patients par l’élaboration de cartographies des risques.
  • Développer une culture de signalement des évènements indésirables liés aux soins avec une analyse lors de retour d’expériences en équipe pluridisciplinaires pour apporter les solutions appropriées.
  • Développer une culture d’évaluation dont l’évaluation des pratiques professionnelles.
  • Développer l’analyse des questionnaires de satisfaction patient pour qu’ils soient un élément majeur d’amélioration des pratiques.
Notre démarche qualité

Les indicateurs de qualité

Un indicateur de qualité et sécurité des soins est un outil de mesure d’un état de santé, d’une pratique ou de la survenue d’un évènement qui permet d’estimer de manière valide et fiable la qualité des soins et ses variations dans le temps.
Les indicateurs de résultats répondent à :

  • des attentes des usagers,
  • des demandes des professionnels de santé,
  • des objectifs partagés d’amélioration du résultat pour le patient.

Ces indicateurs nationaux couvrent plusieurs domaines comme :

  • le dossier du patient,
  • l’hygiène,
  • la gestion de la douleur,
  • la satisfaction des patients.

L’ensemble des résultats des indicateurs nationaux de notre établissement sont disponibles sur le site :
⤑[ POLYCLINIQUE DE PICARDIE – Scope santé (scopesante.fr)]

Notre démarche qualité

Nos commissions

L’amélioration continue de la qualité est basée sur une organisation transversale et pluridisciplinaire. Ainsi au sein de la clinique, des commissions, représentées par différents métiers et différentes compétences de l’établissement, se réunissent régulièrement pour initier des actions d’amélioration et contribuer à la démarche qualité de la Polyclinique de Picardie.

La CME a pour objet principal l’élaboration du projet médical de la clinique avec le concours de tous les praticiens. La CME est ainsi partie prenante de la démarche qualité, notamment au titre du bon usage des médicaments et des dispositifs médicaux stériles au sein de l’établissement.

Le COMEDIMS participe à la définition de la politique du médicament et des dispositifs médicaux stériles à l’intérieur de l’établissement.

La CDU est chargée de veiller au respect des droits des usagers, de faciliter leurs démarches et de faire le lien entre les usagers et l’établissement. Elle contribue, par ses avis et propositions, à l’amélioration de la politique d’accueil et de prise en charge des patients et de leurs proches.
⤑ [ Téléchargez la présentation CDU .PDF ]

Le CLIN a pour mission d’organiser, planifier et animer les actions de prévention des risques d’infections associés aux soins tout en restant en veille de l’actualité.
Cette commission est en lien incontournable avec la commission des antibiotiques pour leur bon usage et la lutte contre l’antibio-résistance.

Le CLUD développe la politique de prise en charge de la douleur visant à améliorer l’évaluation et le traitement de la douleur. Cette instance a en charge d’informer le personnel ainsi que les patients, et d’évaluer les pratiques professionnelles.

Cette instance définit les actions prioritaires à mener tant dans le domaine de la nutrition et de la dénutrition que dans celui de la qualité de la prestation hôtelière.

La CIV évite les risques liés à l’identité et sécurise les données administratives des patients.

La CSTH permet d’assurer les conditions de sécurité et de gestion individuelles et collectives optimales du circuit transfusionnel.